Archive pour décembre, 2009

Festival Trace de vie 2009

Posted in ARTICLES DE "POUSSIÈRE DE FEMMES" on décembre 1, 2009 by luciethierry

Article écrit durant le festival Trace de vie, Clermont Ferrand.

Au milieu de la nuit, des femmes envahissent la ville. Elles se dispersent dans les rues de Ouagadougou, se penchent et commencent un curieux rituel. Pliées en deux, ces femmes débarrassent la capitale de la poussière et du sable qui s’insinue chaque jour dans les moindres recoins. A l’aide d’un simple balai de paille et de beaucoup de courage, elles rendent leur ville « propre et belle ». 

Les brigades vertes de Ouaga n’embauche que des femmes. Au commencement, des hommes ont voulu profiter de ce travail, mais ils ont vite renoncé : trop dur et très mal considéré. Alors que le métiers est perçu comme honteux, ces femmes sont fières d’affirmer qu’elles participent à la vie de leur foyer. Elles vivent pourtant dans une société machiste qui voit d’un mauvais œil qu’une femme travaille à l’extérieur. Difficile alors de faire accepter au chef de famille de partir en pleine nuit pour balayer les rues.

Mais ces femme s ne sont pas à plaindre. Lucie Thierry, qui réalise ici son premier documentaire, nous révèle leur secret : ce n’est pas seulement une fierté de travailler, mais bien un accomplissement. Dans les brigades vertes, elles ont trouvées des amies, des confidentes. Elles se soutiennent entre elles et alors que la route réapparait sous leurs balais, les rires fusent et les langues se délient : les hommes, les enfants…

Un documentaire qui donne la parole à ces ombres discrètes de la ville, sans misérabilisme, mais avec beaucoup d’intelligence. Rappelons juste la phrase de Thomas Sankara qui clôt le film : « J’entends le vacarme de ce silence des femmes, je pressens le grondement de leur bourrasque, je sens la furie de leur révolte » (discours « la libération de la femme : une exigence du futur » 8 mars 1987).

Par Astrid.